La parondontie

La parondontie

Gingivite

La gingivite se caractérise par une rougeur et une enflure des gencives. Cette condition représente une réponse du corps à la présence d’un irritant, habituellement l’accumulation de la plaque dentaire (bactéries) et de tartre sur la surface de la dent. La gingivite est une condition réversible et disparaîtra sans avoir causé de dommage permanent suite au retrait de la plaque et du tartre par l’hygiéniste. Certaines conditions peuvent affecter la sévérité de la gingivite comme les fluctuations hormonales durant l’adolescence et la grossesse ainsi que la prise de certains médicaments.

Parodontite

La parodontite est une infection des gencives qui en résulte en la perte d’os et de support autour des dents. Comme pour la gingivite, la parodontite est causée par l’accumulation de bactéries sur la dent, sous la gencive. En plus de la rougeur et du saignement, la parodontite se caractérise par la formation d’un espace entre la gencive et la dent, appelé poche parodontale. La poche est le résultat de la perte osseuse autour de la dent. Ces espaces sont difficiles à nettoyer et, par le fait même, favorisent la progression de la maladie. Sans traitement, la parodontite peut causer la perte de la dent affectée.

Types de parodontite

Parodontite chronique

Forme la plus commune de la maladie. Elle se caractérise davantage par la sévérité de la perte osseuse en 3 formes : débutante, modérée et sévère. Plus de 40 % de la population est atteinte de la forme modérée alors qu’approximativement 15% est atteinte de la forme sévère. Le déplacement et la mobilité d’une dent sont des signes fréquents d’une parodontite sévère.

Parodontite agressive

Forme rare de la maladie qui touche principalement les adolescents et les jeunes adultes. La progression de la perte osseuse est rapide et peut impliquer plusieurs dents.

Le traitement

La parodontite est définie comme étant une maladie infectieuse. L’origine infectieuse de la maladie oblige un contrôle quotidien du facteur bactérien. La clé du succès se trouve alors dans la coopération active et durable du patient. Après un diagnostic, un patient à risque est considéré à risque toute sa vie. Comme toutes les infections, il existe un traitement. Par définition, on ne guérit pas la parodontite, on la contrôle. Le traitement parodontal, aussi appelé thérapie initiale, vise à rétablir la santé des gencives et du parodonte. On procède à un détartrage, soit l’enlèvement de la plaque et du tartre accumulés sur les dents dans la poche parodontale. Ces procédures se font sous anesthésie locale, en deux ou plusieurs séances. D’autres techniques, dont l’utilisation du laser, peuvent être utilisées lors du traitement. Dans certains cas plus avancés, un traitement chirurgical peut être nécessaire. Des rendez vous avec l’hygiéniste dentaire aux trois mois est fortement suggéré pour le contrôle à long terme de la maladie parodontale.

Facteurs de risque

Les facteurs de risque ne causent pas la maladie mais accélèrent sa progression.

Tabagisme

La consommation de tabac joue un rôle important dans la progression des maladies de gencive. Le tabac compromet la guérison suite au traitement en réduisant le diamètre des vaisseaux sanguins, donc, une diminution de l’apport sanguin et d’anti-corps au site infecté.

Génétique/âge

Certains individus ont une résistance moindre et seront donc plus prédisposés à perdre de l’os. L’incidence de la maladie parodontale augmente avec l’âge.

Système immunitaire

Les maladies affectant le système immunitaire (diabète, maladie du sang) rendent le corps plus vulnérable au développement de la parodontite.

Autres facteurs de risque

Le stress, la prise de certains médicaments et le serrement/grincement des dents sont d’autres facteurs qui, dans une moindre mesure, peuvent jouer un rôle dans le développement et la progression de la parodontite.

Liens avec la santé

La parodontite peut aussi agir comme facteur de risque dans la progression de certaines maladies où l’inflammation joue un rôle prédominant. Il faut comprendre que l’inflammation est une réponse normale du corps à une infection. Cependant, si l’inflammation persiste trop longtemps, certains tissus de notre corps peuvent être endommagés. Une parodontite non traitée crée un état d’inflammation de longue durée (chronique). Les maladies cardio- vasculaires et le diabète sont des maladies particulièrement affectés par les effets à long terme de l’inflammation. L’inflammation chronique causée par la parodontite augmente les risques de complication durant la grossesse comme le déclanchement prématuré du travail. Simplement dit, la santé de vos gencives est importante pour votre santé générale.

Lexique parodontal

Plaque : accumulation de bactéries sur la surface de la dent. La plaque est un dépôt mou pouvant être enlevée avec la soie dentaire et la brosse à dents.

Tartre : déposition localisée de minéraux (calcium et phosphate) sur la plaque dentaire. Seul une hygiéniste dentaire ou un dentiste est en mesure d’enlever le tartre puisqu’il se présente sous forme de dépôt solide.

Poche parodontale : espace se développant entre la gencive et la dent à mesure que l’os de support est perdu autour des dents. L’accumulation de bactéries dans la poche parodontale, favorise la progression de la maladie.

Parodonte : Structure de support de la dent ; la gencive, le ligament parodontal et l’os.